17362076_727302720769603_1630375904724881734_n

Mordrons à l’hameçon et acceptons cet être imaginaire, cette ‘femme de paille’ qui s’appelle ‘Sandra’. En plus, laissons à coté le fait que les étrangers font environs 10% de ceux qui sont dans un logement sociale. La vraie honte n’est pas que ‘Sandra’ ne peut pas emménager dans un logement social- comme si cela était un privilège. La vraie honte c’est plutôt que, dans un monde de surproduction, une société existe qui fait qu’une mère soit réduite à avoir besoin d’un logement social. C’est-à-dire, ce n’est pas la faute de n’importe quel immigré en particulier. C’est plutôt la faute d’un système qui fait une telle société, un système qui vous oblige de choisir, dans le faux dilemme ‘cette personne-ci ou cette personne-là’, qui mérite une vie. Quand la vraie, la seule réponse à un tel dilemme serait : les deux. Les seules personnes coupables ici sont ceux qui défendent et défendraient un tel système pour eux-mêmes.

Advertisements